Parmi les mesures gouvernementales 2019 susceptibles d’impacter les Assistantes Maternelles dont nous vous parlions en début d’année, se trouvait la remise en cause de l’indemnisation chômage pour activité réduite. Cette mesure, inconcevable pour bon nombre d’entre vous a fait beaucoup de bruit et le Gouvernement a finalement tranché : les Assistantes maternelles ne sont plus concernées par la réforme de l’assurance chômage. Explications.

assurance chomage assistante maternelle

 

Pourquoi tant de bruit autour de la réforme de l’assurance chômage pour les Assistantes Maternelles ?

En début d’année, une menace planait sur les assistantes maternelles. En effet, votre niveau de sérénité au travail était en grand danger, puisqu’un élément essentiel sinon vital au bon exercice continu de votre activité était sur le point de vous être retiré : l’indemnisation chômage en cas d’activité réduite.

Jusqu’alors, en tant qu’assistante maternelle, vous bénéficiez d’une allocation-chômage lorsqu’un contrat de garde se terminait pour cause de déménagement, d’entrée à la maternelle ou autres.

Cette allocation-chômage, qui représentait de 57 à 75% du revenu perdu, venait alors s’ajouter aux revenus générés par le reste de votre activité. Ainsi, la perte d’un contrat était relativement absorbée par cette allocation temporaire, vous permettant de retrouver un autre enfant à garder sereinement sans devoir craindre pour votre budget.

Mais, alors que le Gouvernement est en lutte générale contre la précarité, cette potentielle mesure qui était en passe de supprimer ou de diminuer l’indemnisation chômage précédemment citée, avait non seulement peu de sens mais mettait surtout en danger l’ensemble de la profession. En effet, selon les chiffres de l’Unedic disponibles, sur près de 159 000 assistantes maternelles qui travaillaient en 2015, non moins des deux tiers cumulaient alors leur salaire, généré par les gardes d’enfants dont elles avaient la charge, et l’allocation-chômage.

Plus de 65 000 signatures contre la réforme de l’assurance chômage

Alarmées par cette perspective de réduction ou d’annulation de l’indemnisation chômage, des assistantes maternelles se sont donc organisées pour faire entendre leur voix, se rassembler et lutter contre cette réforme de l’assurance chômage.

En effet, dès fin novembre 2018 et à l’initiative de 5 d’entre vous, un mouvement s’est créé : “les gilets roses”,  pour contrer et tenter d’annuler cette mesure visant à réduire ou à supprimer l’allocation-chômage. De nombreuses manifestations se sont alors déroulées à travers la France sur les quelques mois qui ont suivi et plus de 65 000 personnes ont signé la pétition lancée par FO.

L’assurance chômage reste inchangée pour les assistantes maternelles

Quelques mois plus tard, l’heure du bilan a donc sonné et : “Victoire !” Dans son communiqué du 18 juin 2019, la FGTA-FO annonçait officiellement que les assistantes maternelles étaient exclues du projet de réforme de l’assurance chômage. Donc pas de suppression ou de réduction éventuelle de l’allocation chômage à l’horizon !

Une belle note pour profiter de l’été en toute tranquillité et préparer votre rentrée sereinement, n’est-ce pas ?

D’ailleurs, pour bien préparer votre rentrée, pensez à vous assurer et découvrez vite nos formules Essentielle et Sérénité 🙂