Apprendre la propreté : quels équipements choisir ?

La règle d’or pour apprendre la propreté aux enfants, c’est la patience ! Mais… Un bon équipement est aussi bien utile pour vous faciliter la tâche dans cet apprentissage si important pour les petits. Alors, quels sont les équipements à choisir pour apprendre la propreté ? On fait le point.

Quand commencer l’apprentissage de la propreté avec les enfants ?

Evidemment, vous vous en doutez bien, il ny a pas d’âge pour apprendre la propreté

Si nous devions faire une règle générale, alors nous pourrions dire que, techniquement, les petits peuvent déjà être prêts à apprendre la propreté vers 18 mois, mais, en général, ils s’y intéresseront le plus souvent entre 2 et 4 ans.

Le mieux, finalement, pour savoir quand amorcer l’apprentissage de la propreté avec les tout-petits c’est encore d’observer les signes…

En effet, un enfant prêt à se lancer dans son apprentissage de la propreté, laissera paraître quelques indices tels que :

  • Le fait qu’il s’intéresse de près au sujet, au point de vouloir vous accompagner au petit coin,
  • Le fait qu’il soit désormais capable de rester au sec pendant un long moment,
  • Le fait qu’il devienne, petit à petit, de plus en plus prévisible en termes d’horaires auxquels il fait ses besoins,
  • Le fait qu’il verbalise avoir fait ou avoir envie de faire,
  • Etc.

D’ailleurs, pour plus d’informations sur la façon dont vous pouvez aider au mieux un enfant dans son apprentissage de la propreté, consultez vite notre article dédié : Apprendre la propreté aux tout-petits : un jeu d’enfant !

Quels équipements pour apprendre la propreté ?

Maintenant que vous avez détecté que votre petit bout de chou est fin prêt, il est temps de vérifier que vous disposez des bons équipements pour apprendre la propreté afin de l’aider un maximum dans cette mission.

Le Pot : l’équipement n°1 pour aider bébé à apprendre la propreté

Jusque-là pas de grande surprise pour vous !

Cela étant dit, choisir le bon pot n’est pas toujours chose facile… Par exemple, si nous ne devions vous donner qu’un seul conseil, ce serait de vous méfier des assises plastiques, qui ont tendance à coller à la peau et donc aux fesses de bébé lorsqu’il se relève.

Découvrez nos meilleurs conseils quant au choix du pot idéal pour bébé sur l’article : Comment choisir un pot pour bébé ?

La culotte d’apprentissage

Ou, la transition idéale entre les couches et le pot !

En effet, vous êtes bien placées pour savoir que le passage au pot ne se fera pas en un coup de baguette magique et que, par conséquent, bébé souffrira probablement de quelques oublis…

Le sachant, pourquoi donc ne pas suggérer aux parents le port d’une culotte d’apprentissage, facile à enlever pour bébé lorsqu’il pense bien à aller au pot, mais aussi, imperméable et lavable pour éviter que toute la tenue ne soit à changer en cas d’oubli et possibilité de les réutiliser tout au long de l’apprentissage.

Le réducteur de toilettes

Si vous avez opté pour le pot, lors de votre initiation de bébé à la propreté, alors, une autre étape avant les grandes toilettes peut prendre le relai une fois que le rythme du pot est bien installé.

Nous avons bien sûr nommé le réducteur de toilettes qui, comme son nom l’indique, va permettre de réduire la circonférence de la lunette des toilettes afin de permettre à l’enfant de s’y asseoir sans crainte. Petite astuce, n’hésitez pas à compléter cet équipement propice à l’apprentissage de la propreté, d’un petit marche-pied afin de permettre à bébé de rester autonome.

Les lingettes pour bébé

Pour s’essuyer tout seul plus facilement, tout simplement ! Attention toutefois à bien opter pour des lingettes pouvant se jeter dans la cuvette des toilettes directement lorsque vous en serez à l’étape du réducteur de toilettes.

Autres accessoires et équipements pour apprendre la propreté à bébé

Enfin, voici quelques accessoires complémentaires pour compléter vos équipements pour apprendre la propreté à bébé ou tout simplement, à recommander aux parents pour faciliter leur accompagnement de bébé dans ce nouveau défi :

  • Un sac pour couches : afin d’y stocker les culottes d’apprentissages sales
  • Un désodorisant : pour camoufler l’odeur issue du sac de couches…
  • Une veilleuse : s’il vous arrive de garder un enfant de nuit en pleine période d’apprentissage de la propreté ou à suggérer aux parents afin de permettre à bébé de se déplacer en toute sérénité en pleine nuit si une envie pressante se fait sentir.
  • Et bien sûr… Beaucoup de patience !