Prévenir l’allergie aux pollens chez l’enfant

Yeux qui pleurent, éternuements, difficultés à respirer, fatigue… 20% des enfants sont concernés par les allergies aux pollens. Même s’il est difficile d’éviter toute verdure en ces saisons propices aux allergies, savez-vous que de simples mesures permettent néanmoins de prévenir l’allergie aux pollens chez l’enfant ?

Quel sont les symptômes d’une allergie aux pollens chez l’enfant ?

L’allergie aux pollens, c’est quoi ?

Avant toute chose, notez que plusieurs sortes d’allergies respiratoires sont considérées lorsque l’on parle d’allergie aux pollens. En effet, les causes et symptômes des allergies aux pollens chez l’enfant sont multiples.

Le pollen est émis par les organes mâles des plantes afin d’en permettre la reproduction et se manifeste sous forme de poussière.

Aux alentours des mois de mars / avril, commencent les allergies de pré-saison essentiellement à cause des pollens d’arbres (bouleaux, oliviers, cyprès…). Viennent ensuite les allergies aux pollens graminés en mai / juin (fougères, céréales…) qui sont les plus communes. Et enfin l’été donne lieu, à son tour, à de potentielles allergies aux pollens issus d’herbacés tels que le plantain ou l’armoise qui sont des plantes que l’on retrouve très facilement en ville comme à la campagne aussi bien en bordure de route qu’en pleine forêt.

Quels sont les symptômes ?

Maintenant que vous connaissez l’ensemble des allergies suscitées par les pollens, attardons-nous sur les symptômes physiques des enfants. Parmi les différents symptômes d’une allergie aux pollens chez l’enfant vous pourrez remarquer :

  • Un écoulement nasal souvent abondant associé à une potentielle obstruction du conduit (la rhinite allergique)
  • Les yeux rouges et / ou qui pleurent tout seuls (la conjonctivite allergique)
  • Ainsi que fatigue, maux de tête, altération de la capacité à se concentrer, etc.

Notez que l’asthme est considéré comme un facteur “aggravant” dans le sens où il favorise la propension des personnes faisant de l’asthme à souffrir également d’allergies. D’ailleurs, en moyenne, 80 % des personnes qui souffrent déjà d’asthme sont sujettes à la rhinite allergique.

Comment limiter les expositions aux pollens des enfants ?

Afin de protéger un maximum les enfants des pollens et de les aider à ne pas trop en souffrir, il convient de limiter le plus possible leur exposition à ces fameux pollens. Pour ce faire, voici une liste d’astuces afin de prévenir l’allergie aux pollens chez l’enfant :

  • Évitez les activités extérieures qui entraînent de trop fortes expositions aux pollens : les jeux dans le jardin après les tontes, les balades en forêt ou au beau milieu des champs… Choisissez plutôt la fin de journée pour les réaliser car la quantité de pollens dans l’air y est plus faible.
  • Protégez les yeux des enfants avec des lunettes de soleil.
  • Lavez-leur les mains et rincer leur visage à grande eau après les activités extérieures pour déloger les pollens. Invitez également les parents de vos petits bouts à leur rincer les cheveux le soir avant de les coucher pour éviter que les pollens n’investissent leur taies d’oreiller 😉
  • Si vous prenez la voiture, gardez les vitres fermées si vous le pouvez.
  • Aérez votre intérieur quotidiennement à des heures judicieuses : avant le lever du soleil ou après son coucher pour profiter d’un air moins chargé en pollens.
  • Privilégiez si possible l’utilisation d’un aspirateur équipé d’un filtre HEPA (High Efficiency Particulate Air) qui dispose d’une meilleure capacité à retenir les particules allergènes telles que les pollens.

Enfin, pour en savoir plus sur les plantes allergisantes, les périodes ou les régions les plus concernées par les émissions de pollens, n’hésitez pas à consulter les sites suivants : Réseau national de surveillance aérobiologique ou Association de surveillance de la qualité de l’air.