Peurs de l’enfant : comment les gérer ?

Bien souvent, la peur naît de l’inconnu. Lorsqu’un enfant a peur c’est donc qu’il est face à quelque chose qui lui est inconnu et qu’il ne sait pas comment l’affronter. Les peurs de l’enfant évoluent avec l’âge et sont toutes à prendre très au sérieux. Alors comment bien gérer les peurs des enfants ? C’est ce que nous allons voir tout de suite !

Aider les enfants à gérer leurs peurs

 

Quelle peur à quel âge ?

On distingue 3 grands types de peurs chez les touts-petits de 0 à 3 ans.

Le premier type de peur concerne la crainte de l’abandon et fait son apparition vers 8-12 mois. En effet, à cet âge, alors que bébé se laissait aller de bras en bras en souriant, il panique soudainement à l’idée de quitter ceux de sa mère.

Cette angoisse de l’abandon devrait ensuite faire place à une nouvelle crainte vers 18-24 mois : la peur du noir. Pourquoi ? Car l’enfant prend soudainement conscience que le temps de sommeil est en réalité un temps de séparation et de solitude. De plus, il est également dans une phase de développement d’autonomie motrice et, la nuit, il perd tout ses repères ce qui l’inquiète d’autant plus. Enfin, il arrive également souvent que cette peur coïncide avec le changement de lit ce qui ajoute à la perte de repères et donc à l’inquiétude de l’enfant.

Enfin, vers 2-3 ans, c’est le début de la peur des monstres, des loups, des cambrioleurs, etc. Cette dernière peur est liée à la période œdipienne que traverse l’enfant et au sentiment de rivalité qu’il ressent avec le parent de sexe opposé. Et, finalement, derrière ces peurs, c’est une nouvelle fois l’angoisse de la séparation et de l’abandon qui ressort à travers cette crainte des divers personnages menaçants que nous avons cités en exemple.

 

Comment gérer au mieux les différentes peurs de l’enfant ?

Qu’il s’agisse d’une petite crainte passagère ou d’une véritable phobie, toutes les craintes des enfants doivent être écoutées, prises en compte et accompagnées pour aider les petits à bien grandir.

La 1ère étape consiste à toujours offrir une oreille attentive aux enfants

L’enfant doit se sentir en sécurité, et ne doit pas avoir peur d’exprimer ce qui le chagrine et surtout qu’il se sente le droit d’avoir peur. En bref, aidez-le avant tout à mettre des mots sur ce qu’ils ressent (et ce, avant-même de chercher à le rassurer).

2ème étape : les rassurer.

Rappelez à l’enfant que vous êtes là pour le protéger, qu’importe ce qui peut arriver.

3ème étape : n’hésitez pas à mettre en place de petits rituels pour favoriser la tranquillité.

Attention à ne pas vérifier sous les matelas qu’aucun monstre ne se cache avant chaque sieste, ce qui aurait pour effet contre productif de laisser à penser que vous n’en êtes pas très sûre et que, vous aussi, avez besoin de vérifier. Mais pensez plutôt à de petites habitudes comme : l’utilisation d’une veilleuse, d’un doudou ou 15-20 minutes de petits rituels qui préparent calmement la phase de sommeil et donc la séparation.

Enfin, 4ème et dernière étape : continuez de lire des histoires qui font peur et d’autres moins !

Déjà parce que la lecture est excellent moyen de créer du lien avec les enfants et de profiter d’un temps calme mais aussi parce qu’elle aide au développement et au contrôle de l’imagination. En effet, lire des histoires dans lesquelles gentils et méchants monstres apparaissent, aide les enfants à apprivoiser leurs peurs car ils peuvent en parler librement avec l’adulte qui fait la lecture et surtout dans ces livres les peurs sont maîtrisées. Enfin, c’est aussi une excellente façon de présenter un “monstre” dans une forme de “gentil” en lisant par exemple l’histoire d’un gentil fantôme ou encore celle d’un adorable bébé loup 😉

Et vous ? Quelles sont vos astuces pour gérer les peurs de l’enfant à chaque âge ? Partagez vos conseils sur notre page Facebook !