Quelle mutuelle choisir lorsqu’on est assistante maternelle ?

Être soignée rapidement et être bien remboursée de ses frais de santé Pour exercer en toute sérénité, il est essentiel de profiter d’une bonne mutuelle. Être soignée rapidement et être bien remboursée de ses frais de santé est un sujet important à propos duquel vous pouvez difficilement faire l’impasse en tant qu’assistante maternelle. Comment bien choisir une complémentaire santé lorsque l’on est assistante maternelle ? On fait le point !

À quoi sert une mutuelle ?

Le rôle d’une mutuelle, aussi appelée complémentaire santé, est de vous aider à financer les dépenses de santé qui ne sont pas intégralement prises en charge et remboursées par la Sécurité sociale.

Souscrire à une mutuelle revient donc à payer une cotisation mensuelle afin de profiter d’un remboursement complémentaire de vos divers frais médicaux. Cette cotisation, comme le niveau de remboursement complémentaire auquel vous pourrez prétendre sont définis en amont par le biais d’un contrat auquel vous pouvez donc souscrire auprès de l’organisme frais de santé de votre choix.

Pourquoi souscrire à une mutuelle est important pour les Assistantes Maternelles ?

Le remboursement de vos dépenses médicales par l’Assurance maladie ne suffit pas…

Mais, nous direz-vous : pourquoi souscrire à une mutuelle dès lors que vous êtes couvertes par l’Assurance maladie ? Tout simplement parce que cette dernière ne rembourse pas intégralement vos frais médicaux. En effet, selon vos dépenses de santé, le soutien de l’Assurance maladie peut ne pas être suffisant et la facture peut vite s’avérer salée.

Voici quelques exemples génériques :

  • Lors d’une consultation chez un médecin ou un spécialiste (conventionné), votre reste à charge est de 30% de la facture ;
  • En cas d’hospitalisation, seulement 80% des frais de santé sont pris en charge par l’Assurance maladie. Et, si vous êtes hospitalisé.e dans un établissement privé, le reste à charge peut être encore bien plus élevé selon vos conditions d’hospitalisation notamment ;
  • Enfin, du côté des soins optiques ou dentaires seuls certains montants plafonnés sont couverts par l’Assurance maladie.

Votre métier d’assistante maternelle « nécessite » une bonne complémentaire santé

Votre métier nécessite que vous soyez toujours en pleine forme car vous êtes au contact de jeunes enfants toute la journée. Il n’est donc pas question que vous exerciez “à moitié malade” parce que vous aurez (peut-être) jugée la dépense médicale “non-nécessaire”.

En effet, en tant qu’Assistante Maternelle, il est de votre responsabilité de vous soigner rapidement et efficacement pour ne pas favoriser la propagation de maladies auprès des jeunes enfants que vous gardez.

Par ailleurs, une large partie d’entre vous, est également parent. Vous devez donc également songer à la potentielle charge financière que peuvent représenter les frais de santé de votre famille 😉

Comment bien choisir une mutuelle assistante maternelle ?

Tout cela étant dit, vous en conviendrez, choisir une “bonne” mutuelle assistante maternelle n’est pas chose facile. Pour vous y aider, nous vous avons donc listé une série de critères à bien prendre en compte afin d’effectuer le meilleur choix possible pour vous et pour votre famille, le cas échéant, selon vos besoins “supposés” :

  1. Votre statut et votre âge : en effet, selon votre âge le tarif de votre contrat peut varier et au plus vous serez âgée, au plus la mutuelle santé coûtera chère. Par ailleurs, votre statut de travailleur non salarié (TNS) étant à préciser dans votre devis, il se pourrait, là encore, que le coût de votre mutuelle en soit impacté.
  2. Le choix de votre niveau de garantie : plus le niveau des remboursements est important, plus le montant de la cotisation est élevé.
  3. Les conditions en cas d’arrêt de travail : à savoir, comment sont calculées les indemnités journalières en cas d’arrêt de travail et en tant que TNS, si toutefois vous pouvez y prétendre.
  4. Votre situation familiale : avez-vous des enfants, un conjoint ? Et ceux-ci sont-ils à prendre en compte dans votre contrat ?
  5. La possibilité d’être ayant droit : enfin, vous pouvez effectivement être protégée par la mutuelle de votre conjoint par exemple en tant qu’ayant droit, à la seule et unique condition que la mutuelle santé de ce dernier accepte votre catégorie professionnelle (TNS).

Pour vous accompagner dans votre activité nous mettons à votre disposition la complémentaire santé individuelle Fidélisanté, cliquez ici pour en savoir plus.