Jouer à téléphoner : un jeu éducatif

Pourquoi les enfants sont-ils si attirés par le téléphone ? “Driiiing ! Allo ? Oui…” Téléphoner, les enfants adorent, et c’est tant mieux ! Jouer à téléphoner s’avère être en réalité un véritable jeu éducatif. Voyons pourquoi !

A quel âge les enfants peuvent-ils jouer à téléphoner ?

Quel enfant n’a pas dans son coffre à jouets un téléphone sur lequel il s’amuse à appuyer sur les touches pour voir les lumières clignoter ou écouter le téléphone produire une série de sonneries différentes ?

D’ailleurs, saviez-vous qu’à peine inventé à la fin du XIXe siècle, le téléphone pour enfant imitait déjà le modèle pour  adulte de l’époque ?

En version classique (non électronique), le téléphone peut être proposé aux enfants vers 10-12 mois déjà. La version plus poussée qui imite le téléphone mobile des adultes de façon plus réelle avec des lumières et des sons émis en appuyant sur les touches ne convient pas à des enfants de moins de 18 mois.

Quels sont les bénéfices de ce jeu éducatif ?

Pourquoi jouer à téléphoner est considéré comme un jeu éducatif ? Pour la simple et bonne raison  que  le téléphone favorise le développement du langage. En effet, grâce à la logique d’imitation, ce jeu favorise la socialisation et il permet également aux enfants d’appréhender l’absence (des parents notamment).

Au début, le téléphone est plutôt un jouet d’éveil.  L’enfant s’amuse avec les touches, s’entraîne à ouvrir et fermer le clapet (si le téléphone en a un bien sûr). Il affine ses gestes au fur et à mesure.

En grandissant, l’enfant cherche à imiter l’adulte. Ainsi il portera logiquement son téléphone à l’oreille et commencera naturellement à parler comme un adulte. Il commencera par vocaliser sur différentes tonalités. L’enfant prononcera ses premières syllabes et peut-être même ses premiers mots avant de passer aux phrases ! Vous l’entendrez alors prononcer quelques choses comme : “Allo ? Ca va et toi ? Tu es où ? Tu fais quoi ?” C’est le début du langage et  des premiers signes de socialisation !

Le téléphone représente également l’un des premiers éléments de communication indirecte auquel l’enfant est confronté. En effet, chez lui, ses parents lui ont parfois tendu le combiné pour entendre un membre de sa famille par exemple, Il a dû comprendre qu’il pouvait échanger avec une personne qui n’était pas physiquement à ses côtés. Ainsi, il pourra reproduire cette situation lorsqu’il   sera séparé de ses parents. L’enfant apprend alors à combler l’absence. Cela le rassure  et lui permet également d’apprendre à faire la différence entre des faits réels et ceux issus de son imagination.

Quel modèle de téléphone choisir pour les enfants?

Vous pouvez opter pour deux types de téléphones : ceux qui ressemblent comme deux gouttes d’eau à un téléphone portable d’adulte et ceux qui sont plus “rétro” avec un grand cadran, une roue sur les chiffres, des lumières qui clignotent un peu partout…

Le premier modèle sera plus adapté aux enfants plus âgés (à partir de 18-24 mois) qui l’utilisent vraiment pour “faire semblant” et joueront à imiter. Le deuxième modèle convient plutôt aux plus petits qui joueront beaucoup à les manipuler, se projetteront petit à petit dans la fiction et se lanceront à leur tour dans l’imitation.

Et vous ? Pensiez-vous que jouer à téléphoner était si riche en apprentissage ?