Quels sont les droits de l’assistante maternelle enceinte ?

Bonne nouvelle : vous attendez un enfant ! Comme toute femme qui travaille, vous bénéficiez de certains droits lorsque vous êtes enceinte et vous pouvez tout à fait concilier votre grossesse avec votre activité d’assistante maternelle. Nous vous proposons quelques explications et les choses à savoir pour vivre sereinement votre grossesse.

Quand annoncer votre grossesse aux parents ?

Même si rien ne vous oblige à annoncer aux parents que vous êtes enceinte avant votre congé maternité, mieux vaut leur annoncer dès les 3 premiers mois de grossesse passés. Il sera plus pratique pour les parents de trouver une solution de remplacement pendant votre congé maternité. Et autre avantage, vous pourrez vous absenter pour vos rendez-vous réguliers chez le médecin. L’annonce de votre grossesse sera officialisée lorsque vous donnerez à vos employeurs une attestation de grossesse qui sera délivrée par votre médecin. Sur cette attestation seront mentionnées les dates de votre congé maternité.

La durée du congé maternité des assistantes maternellesAssistante-maternelle-enceinte

La durée du congé maternité varie en fonction de votre situation :
– normalement il sera de 16 semaines au total. 6 semaines avant la date présumée de l’accouchement et 10 semaines après cette date ;
– si vous attendez votre troisième enfant, il sera de 26 semaines. 8 semaines avant l’accouchement et 18 après ;
– pour des jumeaux, il est de 12 semaines avant l’accouchement et 22 semaines après ;
– et enfin pour des triplés, il est de 24 semaines avant l’accouchement suivi de 22 semaines.

Vous pourrez ajouter un éventuel congé pathologique de deux semaines avant le début du congé maternité et quatre semaines après si votre médecin vous le prescrit (ce congé est assimilé à un arrêt maladie).

Avant le congé maternité, sachez que vous pourrez vous absenter pour les visites pré-natales une fois par mois à compter du quatrième mois de grossesse. Ces absences ne seront pas décomptées de votre salaire qui n’en sera donc nullement impacté.

Peut-on licencier une assistante maternelle pendant sa grossesse ?

Licencier une assistante maternelle est absolument interdit dès lors que les parents employeurs sont au courant de l’état de grossesse. Vous êtes ainsi protégée jusqu’à 4 semaines après le retour de votre congé maternité.

Seules deux raisons peuvent justifier le licenciement d’une assistante maternelle au cours de sa grossesse :
– si vous avez commis une faute grave n’ayant aucun lien avec votre état de grossesse ;
– si les parents n’ont plus les moyens financiers de bénéficier des services d’une assistante maternelle.

Les informations pratiques sur votre congé maternité

– Lors de votre congé maternité, vous continuez de cumuler des jours de congés payés.
– Vous ne pouvez pas cumuler congé maternité et congé pour demander une indemnisation financière.
– Si vous souhaitez prendre vos congés payés à la suite de votre congé de maternité, votre employeur n’est pas obligé de l’accepter.
– Lors de votre congé de maternité, c’est la Sécurité sociale qui vous versera des indemnisations, l’employeur ne prendra pas en charge votre salaire durant cette période.

>>LES DÉMARCHES A EFFECTUER LORSQUE VOUS ÊTES ENCEINTE