La communication corporelle de l’enfant et l’assistante maternelle

Il gigote, il gazouille, il vous tend les bras, agite ses jambes dans tous les sens… Ce ne sont pas les messages qui manquent du côté de bébé. Mais êtes-vous sûre de bien les décrypter ? Voyons un peu quels sont les secrets de la communication corporelle de bébé et comment vous pouvez stimuler ces échanges à travers le langage du corps.

La communication corporelle de bébé

Dès leur naissance, les bébés utilisent leur corps pour s’exprimer. Les premiers gestes et les premières mimiques de bébé ne sont d’ailleurs pas toujours très explicites et souvent sujets à interprétation. Mais peu à peu, ceux-ci se feront plus précis au fur et à mesure que l’enfant grandit et se muscle. En effet, pour exprimer ses sentiments bébé aura d’abord besoin de gagner en tonus musculaire.

La communication corporelle de bébé rassemble : les mimiques, relativement faciles à interpréter puisque l’enfant va imiter les expressions des adultes qui l’entourent, reflétant ainsi essentiellement les expressions de ses parents au début, puis les vôtres 🙂 et le langage du corps.

Si les premiers gestes sont des réflexes archaÏques, ils vont peu à peu prendre du sens grâce au développement neurologique. Par exemple, le fait qu’un bébé serre votre doigt de toute sa main dès son plus jeune âge n’a pas beaucoup de sens. En revanche, si à chaque fois que vous le sortez de son lit, vous lui tendez les bras, le fait qu’il se mette à vous tendre les bras en retour en d’autres occasions, impliquera probablement qu’il voudra que le preniez contre vous.

On distingue 2 catégories de mouvements exprimant : la tension ou la détente.

L’expression de la tension peut être positive ou négative :  si bébé raidit ses bras et ses jambes, s’arc-boute et rejette sa tête en arrière alors toute cette tension sera utilisée par l’enfant pour manifester son mal-être et son besoin d’apaisement. Par contre, si celui-ci tend les jambes ou les fait mouliner à toute vitesse alors cette fois, c’est une plutôt l’expression d’un trop plein d’énergie, d’une excitation joyeuse.

A l’inverse, un regroupement de bébé sur lui-même correspond à un mouvement de détente, comme le fait de mettre son poing à la bouche ou de tenter d’attrapper son petit pied pour le porter à la bouche.

Bien entendu, tous ces mouvements sont généralement accompagnés de mimiques et de balbutiement ou autres vocalises qui sont aussi les prémisses du langage et sont essentiellement là pour attirer votre attention et créer une relation avec vous.

Stimulation du langage du corps de l’enfant par l’Assistante Maternelle

Alors de votre côté, que pouvez-vous mettre en place pour stimuler ce développement du langage du corps et favoriser la communication corporelle de bébé ?

  • Soyez consciente de votre propre langage corporel

Si vous êtes stressée, votre corps sera plus tendu, votre rythme cardiaque plus rapide, votre voix moins paisible… Le bébé saura interpréter cette fluctuation dans votre attitude et se montrera lui aussi plus vigilant et inquiet. Pour le rassurer donc, veillez toujours bien à communiquer sur le même canal que lui, c’est à dire par le corps, à respirer lentement pour calmer votre rythme cardiaque… Vous pouvez même chantonner pour vous aider à contrôler ce retour au calme.

  • Soyez permanente et régulière

La récurrence de vos gestes et attitudes en fonction des actions de bébé l’aidera à se créer des repères et à ressentir une certaine cohérence.

  • Appelez-le toujours par son prénom

Avant d’effectuer une action : le prendre dans vos bras, le changer… Appelez-le toujours par son prénom afin qu’il puisse assimiler petit à petit que c’est bien à lui que vous vous adressez et que vos gestes le concernent. Aussi, parler et commenter vos actions permettent à l’enfant de se sentir plus rassuré et augmentent la sensation d’échange et de partage.

  • Encouragez-le dans sa communication

Enfin pour l’encourager à communiquer vous pouvez : imiter ou interpréter ses gestes (“C’est fini ?”, “Encore ?”…), nommer les objets du quotidien ou ses sentiments à voix haute (“biberon”, “Mmh c’est bon”, “pas content”…), désigner, comme lui, les objets ou les personnes dont vous parlez…

Et si, ensuite, le langage viendra enrichir et compléter la communication corporelle de bébé, n’oubliez pas que le langage non-verbal continue d’avoir une grande importance à l’âge adulte : il n’y a qu’à observer toutes les personnes qui parlent avec leurs mains 😉