Bien communiquer avec les parents en tant qu’assistante maternelle

En tant qu’assistante maternelle vous passez des journées entières avec les enfants et vous participez définitivement à leur éducation. Il est donc important de maintenir une bonne entente et un partage continu des informations qui concernent les petits bouts de chou avec leurs parents. Alors comment bien communiquer avec les parents pour une relation parents-enfant-assistante maternelle réussie ?

“Communiquer c’est transmettre, partager quelque chose avec quelqu’un”.

Bien communiquer avec les parents est essentiel pour une bonne relation assistante maternelle – enfant – parents !

Les avantages d’une bonne communication

Une bonne relation entre l’assistant(e) maternel(le) et les parents passe assurément par une bonne communication. Elle est d’ailleurs aussi essentielle pour vous qu’elle ne l’est pour les parents.

De votre côté, vous aurez besoin de savoir si, par exemple, l’enfant a mal dormi, a reçu un vaccin la veille ou autre pour mieux aménager la journée et appréhender certaines de ses réactions qui pourraient s’avérer normales dans certaines circonstances et moins dans d’autres.

De l’autre côté, alors qu’ils sont privés de leur petit toute la journée, les parents sont curieux et même très envieux de savoir comment sest passée la journée de leur enfant. A-t-il bien mangé ? Est-il en forme ? Comment se sont passées ses interactions avec les autres ? A-t-il fait quelques pas ? Autant de questions qui se bousculent dans la tête de chaque parent pressé de connaître le contenu de la journée de son bambin.

Bref, il est donc capital de bien communiquer avec les parents. D’ailleurs pour maintenir un bon niveau de communication quotidien avec ces derniers, vous pouvez déjà miser sur le carnet de liaison (ou carnet de vie).

Oser informer les parents et souligner certaines pratiques parentales inadaptées

En effet, il peut parfois s’avérer délicat pour vous de savoir où se trouve la limite de votre champ d’intervention et c’est la raison pour laquelle il nous semblait important de parler ici de l’importance de ne pas hésiter à informer et / ou souligner certaines pratiques parentales inadaptées.

Par exemple, si un parent vous raconte faire dormir son bébé sur le ventre alors que vous savez que le nombre de bébés victime de mort inattendue du nourrisson a chut de 75% grâce à la recommandation du couchage sur le dos, il en va de votre responsabilité de l’en informer. Sans jugement et avec bienveillance bien sûr, mais en tant qu’experte votre rôle de conseil est très important.

Par ailleurs, si un parent vous confie donne « de petites claques » à son bébé pour le « calmer » ou qu’il le laisse hurler seul enfermé dans une pièce dans le même but, alors vous savez que vous assistez à une pratique parentale inadaptée (et même dans ce cas à de la violence physique) et il en va, là encore de votre responsabilité d’intervenir par le biais, en premier lieu, de la communication.

Bien communiquer avec les parents c’est avant tout, trouver le bon équilibre

En résumé, la qualité de communication que vous entretenez avec les parents repose, avant tout, sur une question d’équilibre. 

Si bienveillance, empathie et accompagnement restent les maîtres mots de votre base de communication, il n’en reste pas moins qu’en tant que professionnelle de la petite enfance, vous devez contribuer à protéger l’intérêt supérieur des enfants dont vous avez la garde en informant, accompagnant les parents.

Evidemment, tout ce qui concerne la sphère des choix liés à l’éducation ou au maternage comme le fait d’allaiter ou non, d’opter pour le portage plutôt que la poussette, etc. reste à la discrétion des parents car il s’agit de choix tout à fait personnels qui ne mettent pas à mal les besoins de l’enfant !

En résumé, n’hésitez pas à prendre les parents par la main si vous constatez que cela est utile voire nécessaire dans l’intérêt premier de l’enfant, et ce toujours avec bienveillance, empathie et respect.

L’importance du carnet de liaison pour une bonne communication avec les parents ?

Nous le mentionnions un peu plus tôt, le carnet de liaison est l’un des premiers outils de communication à mettre en place pour favoriser et fluidifier les échanges avec les parents.

En effet, le soir, lorsque les parents viennent chercher leur enfant ou le matin, lorsqu’ils les déposent, le temps peut manquer, l’impatience de l’enfant à obtenir l’attention de sa maman ou de son papa peut entraver l’échange. Le carnet de liaison est donc une excellente option pour instaurer une communication continue à coup sûr !

Dans ce carnet, vous pouvez y inscrire les éléments les plus importants liés au déroulement de la journée comme les repas, des informations sur la qualité de la sieste, des selles ou pot voire même y noter une ou deux activités principales qui ont rythmé la journée. De leur côté, les parents pourront y inscrire les événements importants (anniversaire, premiers pas, etc.) de la vie de bébé ainsi que certains points qu’ils jugeront importants de vous faire savoir comme les vaccins, la qualité du sommeil de la veille (si celui-ci a été perturbé), etc.

L’astuce : si vous y pensez, ajoutez les heures d’arrivée et de départ des enfants dans ce carnet. Cela facilitera la vie des parents au moment des déclarations à la PAJE et ils vous en seront reconnaissants ?

Enfin, si vous êtes plutôt digitaux, pourquoi ne pas utiliser une application mobile en guise de carnet de liaison comme Nounou Connect par exemple ?

Quels autres outils mettre en place pour bien communiquer avec les parents ?

Si le carnet de vie s’apparente un peu à un “essentiel” de la communication au quotidien, il existe d’autres outils que vous pouvez utiliser et mettre en place dans l’objectif de toujours plus partager et échanger avec les parents.

  • Le livret daccueil : à fournir aux parents en début de collaboration, il recense l’ensemble des informations vous concernant et concernant vos habitudes et pratiques relatives à la garde des enfants. Un bon outil pour poser le cadre, rassurer les parents et leur permettre de projeter le nouveau quotidien de leur petit ?
  • Les plannings : qu’il s’agisse des planning des repas ou des activités ils combinent à merveille praticité et information ! Concernant les plannings des repas, ils vous permettent d’anticiper les courses et les préparations et donnent une information concrète aux parents pour qu’eux aussi s’arrangent et varient les repas du soir plus facilement. Quant aux plannings des activités ils vous permettent de partager facilement le quotidien des enfants sans vous lancer dans trop de prose !
  • Lalbum souvenirs” : à réaliser par trimestre voire par semestre, il peut être réalisé en collaboration avec les enfants (sur la base du scrapbooking par exemple) et recenserait les coloriages, les photos ou autres souvenirs des quelques mois passés. N’hésitez pas à vous munir d’autocollants, tampons, peintures, et autres pour de belles séances “souvenirs” très DiY !

Voilà ! Vous êtes paré(e)s pour bien communiquer avec les parents et partager avec eux tous ces beaux souvenirs que vous créez avec leurs enfants !

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur notre page facebook

A noter : si les échanges concernent des sujets plus sérieux ou administratifs, il convient plutôt de prévoir un rendez-vous seul(e) avec les parents (et sans les enfants donc) pour échanger plus ouvertement, dans le calme et sans être dérangés.